Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est Ma Vie

  • : Le blog de Tigresse
  • Le blog de Tigresse
  • : animaux,chats,chiens,chevaux ;licorne;tous les animaux féerique magique réel et imaginaire poème recette clip art coloriage création belle images qui bouge qui cliniotte la romance de mon esprit dauphin lapin animaux de compagnie enfants le rêve gif fleur rose acteur chanteur actrice chanteuse graine de talent magnifique voix photo sexie femme sensuelle et sensualité perroquet art musique concert étoile de talent mes vente et ma vie objet a vendre freingue a vendre
  • Contact

Profil

  • Tigresse
  • J'ai choisi LOISIRS car il n'y avait pas ANIMAUX.
 J'aurais pu aussi prendre ARTISTES mais je suis modeste...
 COLLECTIONNEUSE de poupées, de briquets, de CD, de timbres,   de collections...
 DECORATION
 DETENTE
 ENFANTS
 PHOTOS
 REVER
 POES
  • J'ai choisi LOISIRS car il n'y avait pas ANIMAUX. J'aurais pu aussi prendre ARTISTES mais je suis modeste... COLLECTIONNEUSE de poupées, de briquets, de CD, de timbres, de collections... DECORATION DETENTE ENFANTS PHOTOS REVER POES

Décos

Recherche

2 octobre 2007 2 02 /10 /octobre /2007 22:56



quelques poésies et images que j'aime.

Voici quelques poésies de mon gout.
C'est pour cela
que je vous les présente .
Ainsi qu'une très belle video.
J'ai fait un petit arrangement à ma manière.
J'espère que cela vous plaira .



Vagues

Vagues qui divaguent
Vagues qui tuent
Vagues qui dévastent
Vagues qui terrifient

Orphelins les yeux dans le vague
Blessés survivants des vagues
Rescapés des vagues
Meurtris par les vagues

Vagues loin du plaisir
Vagues de souffrances
Vagues de mort
Vagues maudites

Vagues de solidarité
Vagues de générosité
Vagues d’espoir
Vagues pleines d’espérance

belle rose, à peine éclose, pourquoi es tu si morose.
Je t'observe par mon regard et par mon sourire avec plein de petits mots gentils.
Tu es la rose rouge resplendissante comme une lumière étincelante par ta beauté, reflétant au soleil.
Tu es là, pour réchauffer le coeur dans ta tendre couleur, aux formes gracieuses en toucher de velours et à tes pétales parfumés.
Tu es le symbole de l'amour, de l'amitié, en reine des fleurs comme deux coeurs remplis de fraîcheur.
Donnant de la tendresse que l'on garde dans ses rêves pour ne pas te quitter.

 

j'adore cette photo !!!

 




Chercher le bonheur et le trouver,

se laisser guider tout en douceur,

comme cet oiseau au multiples couleurs donnant un but à notre existence.

Quoi de plus beau et de plus naturel que la véritable sagesse,

rien n'est le fruit du hasard,

on reçoit des messages de l'univers pour vivre en parfaite harmonie,

en nous sont les les clés du bonheur.


http://allex.musicblog.fr/images/mn/1178473600.gif

 

Gregory

Tu es parti

Rejoindre une étoile

Toi qui l’étais déjà

Désormais tu as rejoins

Ces anges

Meurtris par la maladie

Par la guerre

Par des monstres

Tu seras la petite

Etoile qui passera

Telle une étoile filante

Et veillera sur tes parents

Toi qui les aimais tant








 

 

Comme une fleur sous un volcan.

Comme un poème sensible au vent.

Qui surgit, passe, ressent et puis enfle.

Que rien, que tout, pourtant lui semble.

Inaccessible au point d’être vibrante.

Avec au cœur, cette petite voix charmante.

Au visage illuminé de perles méditerranéennes

qui s’embrument plus vite que les miennes.

Ses gestes infimes s’accrochent aux siens

de peur d’une bourrasque ne les retient.

Qu’un rien l’exalte, qu’un rien l’attriste.

Dans la vie tout l’embrase, la pluralisme.

En attente, sensible aux découvertes.

Dans la vie, personne, ni rien ne l’arrête.

Elle reste avide de sourire, de promesses.

C’est une femme, une amie tendresse.

Et oui, tout sauf le vin l’enivre.

Parfois tel un bateau, chavire.

Pour renaître encore une fois,

vers le futur rempli de foi.

L'Aigle



L'aigle tournoie dans le ciel orageux.
Je contemple cet oiseau merveilleux.
Il transperce des nuages noirs
Autant épais que mille mirroirs.

Son voyage est interrompu
Par quelque mulot impromptu.
Très vite, il redescend,
L'ogre assoiffé de sang.

Il observe d'un oeil profond,
A travers les branchages,
Ce petit monde en perdition,
Ce train sans aiguillage.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Tigresse - dans Poésie
commenter cet article

commentaires